Drapeau
Villa Baroque Works - portail accueil Siglebworiginal2
L’histoire du clan

L’histoire de la Baroque Works… Une histoire étonnante pour un clan qui n’en finira jamais d’étonner la communauté Wonienne… Une histoire oubliée de tous dû au manque d’écrits et d’archives… Une histoire fabuleuse dans laquelle se sont alliées mythe et réalité, constituant ainsi le passé et le fondement du clan de pirates le plus populaire de tous les temps…

Au commencement, dans un lointain continent sous l’emprise de l’aire de la piraterie, il y avait un homme qui avait de très grands projets. Connu pour sa cicatrice sur son visage, son arme de poing en crochet et ses pouvoirs démoniaques, il était considéré comme un des corsaires les plus puissants du continent travaillant pour le gouvernement. Son statut lui a permis de travailler sous la protection des autorités. Dans l’ombre, il constitua une organisation de plusieurs milliers d’hommes armés, de centaines de navires de guerre, s’entoura de puissants officiers et organisa l’ensemble sous la forme d’une pyramide hiérarchique. C’est ainsi que la plus grande nation de mercenaire au monde fut crée, elle fut nommée la « Baroque Works ». Pendant plusieurs années, la Baroque Works resta dans l’ombre du gouvernement sans que celui-ci en connaisse l’existence. Jusqu’au jour ou le chef de la Baroque Works mis son plan à exécution : il tenta de s’emparer d’un pays entier avec l’aide de ses hommes. La bataille fut féroce, la presque totalité des membres de la Baroque Works furent tués ou emprisonné par le gouvernement. Quand au chef corsaire de la Baroque Works, il tomba au combat et fut capturé…

Alors que la bataille semblait se terminer, les membres du gouvernement apprirent qu’un navire de la Baroque Works à moitié coulé venait de prendre d’assaut un imposant navire de commandement de la Marine. L’abordage fut terrible, les survivants de l’organisation n’étaient qu’une vingtaine et les marines étaient plus de 300 ! Malgré cela, l’issu du combat était incertaine, on dit que des corps inanimés et sanguinolents de marines furent projetés par dizaine dans les airs et retombaient dans la mer qui devenait écarlate autour du navire, des têtes volèrent sous les explosions sur le pont, un bruit assourdissant se faisait retentir et un boulet de canon traversa la coque du navire, il semblait que l’on tirait des coups de canons à l’intérieur même du navire, le feu prit sur le pont avant, des corps calcinés se jetaient dans la mer, des dizaines de coups de feu se faisaient entendre à chaque seconde, des hurlements de peurs et d’agonies se faisaient entendre, le bruit des lames qui s’entrechoquaient violemment. Tout à coup, une violente explosion s’est produite en haut du mat principal ou s’étaient logés les derniers marines, elle fut si violente que des morceaux de cadavres volèrent sur plusieurs centaines de mètres. Après cette sanglante bataille qui dura quelques minutes, tous les marines sur le navire furent massacrés et les pirates de la défunte Baroque Works prirent le contrôle du navire de guerre dernier cri de la marine sous le nez de plusieurs officiers… Malgré les avaries du navire, ils prirent la fuite sous une pluie de boulets de canons de la marine et s’échappèrent dans un immense nuage de brume. Le lendemain, la fuite des derniers membres de la Baroque Works fit la une, avec pour titre « Massacre en haute mer : 328 marines tués à 0 ! ». La photo de la Une montrait la silhouette noire d’un des 20 membres de la Baroque Works à la proue du navire, claymore maculée de sang à la main et le drapeau de la défunte organisation dans une pose triomphale en montrant un sourire démoniaque. En arrière plan, parmi les flammes qui rongeaient le pont avant du navire, on aurait dit qu’une deuxième silhouette était en train de danser avec une pinte de bière dans la main…La nouvelle fit le tour du continent et alimenta le mystère sur l’identité des auteurs de ce massacre… Qui étaient-ils ? Quel (s) rang (s) occupaient-ils au sein de la Baroque Works ? Quels étaient leurs pouvoirs ? Autant de questions pour lesquelles aucunes réponses ne furent trouvées car les pirates en question disparurent définitivement ce jour là du continent…

Ainsi commença la légende de la Baroque Works… Une rumeur affirme que les pirates ont été aperçus sur différents continents. On leur attribua même certains mythes comme celui du Hollandais volant dans lequel il aurait fait un pacte avec le démon pour diriger le navire, on leur attribua aussi leur implication dans le mythe de la « Marie Céleste » ou ils auraient vendu les âmes de l’équipage au diable, ils seraient aussi responsable du naufrage du navire « Princess Augusta »… Jamais un équipage pirate n’a acquis autant de respect et de frayeur auprès des peuples du monde entier…

Récemment, un groupe de pirate apparu sur le continent Woniens sous le nom de la Baroque Works… Ils ont établit leur base dans une grande villa abandonnée au somment du port de « Bloodstone » Leur ambition ? Reprendre le rêve de leur ancien chef corsaire et contrôler la nation wonienne dans l’ombre… ! Serait ce une coïncidence ou tout simplement la poursuite de la légende ? Seul l’avenir nous le dira…

Voici donc l’histoire de la Baroque Works, une histoire légendaire pour un équipage légendaire… !

Entrer ?
Partenaires
Villa Baroque Works - portail accueil WoN-Uchiwa-Itachi